INFO GRÈVE : des perturbations sont en cours dans les services communautaires (notamment transports et collecte des déchets) + d'info en page ACTU

Restons en contact !

Inscription newsletter

inscrivez-vous à la lettre d'information

Alertes SMS

+

Les réseaux sociaux

  • Retrouvez-nous sur Linked-in
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur YouTube
  • Retrouvez-nous sur Facebook

Renseignements

1 rue Monge - CS 10761
22307 LANNION Cedex

02 96 05 09 00

Partager :

Le Plan de mobilité simplifié

Un plan intégré dans la démarche « 3 Plans »

Par délibération du Conseil Communautaire en date du 25 juin 2019, Lannion-Trégor Communauté a décidé l’élaborer de manière conjointe le plan de mobilité avec deux autres plans stratégiques : le PCAET (Plan Climat-Air-Energie Territorial) et le PLUi-H (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, valant Programme Local de l’Habitat).  Cette démarche « 3 Plans » permettra d’intégrer les enjeux transversaux des différentes thématiques traitées par ces documents. Les solutions et les impacts en matière de mobilité sont en effet étroitement liés à l’urbanisme, l’habitat, l’énergie ou encore les émissions de gaz à effet de serre. Les « 3 Plans » s’inscrivent dans le projet de territoire « Cap 2040 », et devront notamment participer aux défis « Préserver et valoriser l’environnement » et « Planifier l’aménagement de l’espace et les mobilités ».

Principes généraux et étapes de réalisation

La loi d’orientation des mobilités (LOM) du 24 décembre 2019 a redéfini les outils juridiques qui permettent la construction et la mise en œuvre d’une politique de mobilité locale au service des besoins de chaque territoire en créant le plan de mobilité simplifié. Ce document volontaire permet de partager et définir la politique de mobilité à l’échelle du ressort territorial d’une autorité organisatrice de la mobilité (AOM) située en dehors d’une grande agglomération.

Suite à la réalisation du Plan Global de Déplacements 2017-2022, Lannion-Trégor Communauté s’est saisie de cet outil pour s’engager de nouveau en faveur de la mobilité et actualiser son document de planification en la matière.

Ce plan :

  • Détermine les principes régissant l'organisation des conditions de mobilité des personnes et du transport de marchandises,
  • Cherche à rendre effectif le droit à la mobilité pour tous
  • Intègre les spécificités du territoire ;
  • Couvre l’ensemble du territoire et s’articule avec les territoires voisins ;
  • Fait l’état des lieux des actions existantes et définit les mesures et actions prioritaires à mettre en place en faveur d’une mobilité plus durable et solidaire;
  • Considère les plans de mobilité employeurs et les autres mesures de politiques plus transversales, telles que l’urbanisme, la qualité de l’air
  • Intègre aussi bien les différentes formes de mobilité que la non mobilité.
  • Veille à la complémentarité entre les transports collectifs, les usages partagés des véhicules et les modes actifs (Intermodalité)

Concrètement, l’élaboration du plan de mobilité comportera des phases d’études et de concertation résumées en trois grandes étapes :

  • La réalisation d’un diagnostic des solutions de mobilités sur le territoire
  • L’élaboration d’une stratégie et d’orientations
  • La validation d’un plan d’action à mettre en œuvre

Traitant des enjeux de mobilité au sens large, le plan de mobilité sera alimenté des différentes actions menées sur le territoire (Schéma directeur communautaire des aménagements cyclable, politique de covoiturage, services de mobilités électriques, enquête mobilité certifiée Cerema en 2022…).

Lancé en mai 2021, les différentes phases de l’élaboration de ce document permettront d’aboutir à une approbation du plan de mobilité en 2023.

Les résultats de l'enquête réalisée en 2022

Pourquoi une enquête sur les déplacements ?  

Les déplacements représentent un enjeu majeur du quotidien pour répondre à nos différents besoins : travail, loisirs, école, achats… Ces déplacements nécessitent l’utilisation d’un ou plusieurs modes de transport (marche, vélo, voiture, transports en commun…).
En tant qu’Autorité Organisatrice de la Mobilité, il est essentiel pour Lannion-Trégor Communauté de connaître les pratiques de déplacements des habitants du territoire.
Pour ce faire, Lannion-Trégor Communauté a réalisé une Enquête Mobilité Certifiée Cerema auprès des habitants du territoire, du 22 février au 30 avril 2022 (hors période de vacances scolaires).
Ces résultats permettent d’alimenter le Plan de mobilité en cours de réalisation, consistant à définir la politique de mobilité pour les années à venir sur le territoire. L’objectif du Plan de mobilité est d’adapter au mieux les services de mobilité, en favorisant le développement des alternatives à la voiture individuelle.

Comment s’est déroulée l’enquête ?

  • Un découpage et une analyse statistique permettant de garantir la représentativité des résultats.
  • Une collecte 100 % téléphonique.
  • Des ménages tirés au sort et principalement interrogés sur tous leurs déplacements effectués la veille de l’appel (déplacements du lundi au vendredi). Toute personne de 5 ans et plus était susceptible d’être interrogée.
  • Un résultat final de 1 236 ménages pour 1 466 personnes enquêtées, répartis de manière équilibrée sur le territoire (nombre de personnes enquêtées prédéfini en fonction d’un découpage du territoire en 9 secteurs).

Quels en sont les principaux résultats ?

  • L’équipement des ménages :

90% des ménages possèdent au moins une voiture et 96% de ces véhicules sont à motorisation diesel / essence (les véhicules électriques représentent 1% des véhicules des ménages).
54% des ménages possèdent au moins un vélo chez eux.

  • Le nombre de déplacements, la distance et le temps passé à se déplacer :

Les habitants du territoire réalisent en moyenne 4 déplacements par jour pour une distance moyenne totale de 19,4 km et un temps passé de 42 minutes par jour (distance et temps cumulés sur l’ensemble des déplacements réalisés en une journée).

  • Les modes de transport utilisés (tous déplacements) :

La voiture en tant que conducteur est le mode de déplacement privilégié avec 54% de part modale sur l’ensemble des déplacements (tous motifs et toutes distances confondus), devant la marche (24%) et la voiture en tant que passager (13%).
Les autres alternatives sont encore assez peu représentées avec 3% pour les transports en commun (principalement utilisés par les scolaires), 3% pour le vélo et 1% pour les deux-roues motorisés.

  • Les motifs de déplacement :

Les déplacements « secondaires » (inclus dans une chaîne de déplacements) et « autres » (loisirs, santé…) représentent 51% des déplacements.  
Les motifs « achats », « domicile-travail » et « accompagnement » représentent 37% des déplacements.

  • Le mode utilisé selon le motif et la distance :

L’usage de la voiture atteint 91% de part modale sur les trajets domicile-travail. Cet usage correspond par ailleurs à une distance moyenne de 8km (pour les achats, la voiture représente 74% des déplacements pour une distance moyenne de 6km).

La marche, notamment représentée dans les déplacements « autres » (46% de ces déplacements), les visites (27%) et les achats (22%), est utilisée sur les déplacements très courts (0,8km en moyenne pour les déplacements « autres »; 0,6km pour les achats).


Cette enquête a été pilotée par Lannion-Trégor Communauté, qui a bénéficié d’un accompagnement technique et méthodologique du CEREMA, ainsi que d’une participation financière de l’État et de la Région Bretagne.

 

+ d'infos : consulter la synthèse complète des résultats

Projet cofinancé par l’Union européenne

La mise en œuvre de l'opération "Nouvelles mobilités" est cofinancée par l’Union européenne via le FEADER (aide de 72 390 euros sur trois ans).

> lien vers la page FEADER de la Commission européenne

> lien vers le site des financements européens en Bretagne

CONTACT

Thomas Roullot

Chargé de mission nouvelles mobilités

Tél. 02 96 05 54 37

thomas.rou1j94nllotoaypq@lannshkfsion-tregcrorucgs.coqf8mtyi