Rechercher sur le site

Restons en contact !

Inscription newsletter

inscrivez-vous à la lettre d'information

Alertes SMS

+

Les réseaux sociaux

  • Retrouvez-nous sur Linked-in
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur YouTube
  • Retrouvez-nous sur Facebook

Renseignements

1 rue Monge - CS 10761
22307 LANNION Cedex

02 96 05 09 00

énergie

Partager :

Le Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET)

 

Inscrit dans le défi 4 du projet de territoire, le Plan Climat-Energie Territorial (PCET), que la loi transforme désormais en Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) constitue la démarche phare pour LTC en termes de transversalité et de développement durable, en répondant en premier lieu à la finalité de lutte contre le changement climatique. Il répond aux objectifs de réduction des consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre (GES) et de production d’énergie renouvelable.

Un PCAET, c’est quoi ?

Le PCET a été rendu obligatoire par la loi Grenelle 2 pour les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants. Le PCAET doit aujourd’hui être élaboré par toutes les EPCI de plus de 20 000 habitants (loi de Transition Energétique de 2015). Cette démarche est une opportunité pour répondre à de multiples enjeux, environnementaux, sociaux et économiques, par exemple, en luttant contre la précarité énergétique ou en créant de nouvelles filières économiques.

Il s’agit d’une démarche transversale dans laquelle tous les domaines de compétences et les politiques des collectivités sont repensés au regard de l’énergie et du climat. Elle permet de cristalliser l’ensemble des politiques menées par l’agglomération, les communes, et les autres acteurs sur le territoire pour rendre l’action climat-énergie cohérente et lisible, et articulée avec les démarches locales, telles que le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), et en compatibilité avec le Schéma Régional Climat Air Energie.

Une démarche stratégique pour LTC

Les collectivités ont un rôle important à jouer. En effet, en moyenne, on estime que les collectivités locales (communes et intercommunalités) sont directement responsables, via la gestion de leur patrimoine et de leurs domaines de compétence (transports, déchets, assainissement, gestion des espaces verts, éclairage public, salles polyvalentes) et via leurs politiques en matière d’habitat, d’aménagement, d’urbanisme, de 12 à 15% des émissions françaises de gaz à effet de serre. Cette part atteint les 50% si l'on intègre tous les effets indirects de leurs orientations.

Au sein de Lannion-Trégor Communauté, le renforcement de la prise en compte des questions de l’énergie, et plus largement du climat, s’est traduit en 2013 par la formalisation de la démarche de Plan Climat-Energie Territorial et l’adoption du bilan des émissions de gaz à effet de serre du patrimoine et des services de LTC et du plan d’action 2013-2015.

La mise en œuvre du PCET 2013-2015 a fait l’objet d’un suivi et d’un bilan des actions en 2015 et les travaux sur le nouveau PCAET 2018-2023 ont été initiés. Les objectifs stratégiques ont été adoptés au Conseil Communautaire du 29/09/15. Le plan d'action est en cours d'élaboration sur le territoire de la nouvelle communauté, en cohérence avec le Programme Local de l'Habitat et le plan de déplacements, tous deux adoptés en 2017. Les objectifs contribueront aux objectifs nationaux de la nouvelle loi de transition énergétique à travers 4 finalités :

  • la réduction des consommations d'énergie et des émissions de GES du territoire ,
  • l'augmentation de la production locale d'énergie, tout en favorisant l'adéquation entre production et consommation d'énergie,
  • l'amélioration de la qualité de l'air,
  • la réduction de la vulnérabilité du territoire au changement climatique.

L'Agglo, Territoire à Energie Positive pour la croissance verte

En 2016, Lannion-Trégor Communauté est lauréate du programme Territoires à Energie Positive pour la croissance verte du Ministère de l’environnement.

Lannion-Trégor Communauté a fait le choix de s'appuyer sur un projet phare rassemblant différents volets emblématiques de la Transition Energétique et ainsi de faire du siège de Lannion-Trégor Communauté un bâtiment exemplaire en matière de transition énergétique.

Des actions sur le siège administratif de LTC à Lannion (bâtiment Monge) seront menées, ce qui sera ainsi révélateur de l'exemplarité de la collectivité et démonstrateur d'initiatives innovantes pour les acteurs locaux, les communes du territoire et les habitants.

Le projet global a pour objectif de :

  • renforcer l'exemplarité de LTC et le caractère démonstratif des réalisations,
  • améliorer la performance énergétique et maîtriser la demande en énergie du bâtiment existant, notamment grâce à des équipements intelligents,
  • tester le mode de production photovoltaïque en autoconsommation (première installation de ce type sur un bâtiment de LTC) et ainsi augmenter la production d'électricité renouvelable du patrimoine de LTC,
  • sensibiliser les occupants aux usages de l'énergie.
  • améliorer l'offre existante de la collectivité en matière de modes actifs, en agrandissant la flotte de vélos à assistance électrique dont la location est accessible à tous les habitants et visiteurs du territoire.

L’engagement dans la démarche Cit’ergie

Cit’ergie est la déclinaison française, portée par l’ADEME, du dispositif European Energy Award (EEA), qui compte à ce jour plus de 1200 collectivités participantes en Europe. En Bretagne, Lorient Agglomération, la Ville de Lorient, Brest Métropole, Rennes Métropole et Morlaix Communauté sont en démarche Cit’ergie.

Cit’ergie est à la fois un outil opérationnel d'amélioration continue et un label récompensant pour 4 ans le processus de management de la qualité de la politique énergétique et climatique de la collectivité.

Il est apparu opportun pour LTC de s'engager dans cette démarche afin :

  • D'avoir un cadre structurant de suivi-évaluation en appui du PCAET,
  • De se situer et se comparer à d’autres collectivités/territoires,
  • De connaître les marges de progrès en estimant mieux les potentiels de réduction,
  • De valoriser les avancées et afficher des résultats,
  • De mobiliser plus largement l’ensemble des services et des élus, notamment dans le cadre du projet de fusion qui impliquera l’intégration de nouveaux élus et agents.

La performance mesurée porte sur les moyens que se donne la collectivité pour atteindre des objectifs énergie-climat (stratégie délibérée, pilotage technique et politique, moyens financiers alloués aux différents domaines) et sur les résultats obtenus.

La demande formelle de labellisation est envisagée pour la fin d'année 2018.

Info utile

Hervé Gauthier

Coordinateur PCAET

herve.gautva7hier@lakpvz3nnion-byrntrevcigor.kzlcomjkytm