Rechercher sur le site

Restons en contact !

Inscription newsletter

inscrivez-vous à la lettre d'information

Alertes SMS

+

Les réseaux sociaux

  • Retrouvez-nous sur Linked-in
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur YouTube
  • Retrouvez-nous sur Facebook

Renseignements

1 rue Monge - CS 10761
22307 LANNION Cedex

02 96 05 09 00

Une grande menace pour la biodiversité

Partager :

Les plantes exotiques envahissantes

Une espèce exotique invasive est une espèce animale ou végétale exotique (non indigène) dont l’introduction volontaire ou fortuite par l’Homme sur un territoire menace les écosystèmes, les habitats ou les espèces indigènes avec des conséquences écologiques, économiques et sanitaires négatives, parfois graves. Les espèces exotiques invasives sont aujourd’hui considérées comme l’une des plus grandes menaces pour la biodiversité. Le territoire de Lannion-Trégor Communauté est concerné par plusieurs de ces espèces, c’est pourquoi une stratégie d’action est mise en œuvre.

Cette stratégie repose notamment sur :

  • La constitution et l’animation d’une cellule de référents communaux (techniciens et élus).
  • L’apport d’un appui technique pour les chantiers d’élimination organisés par les communes.
  • La poursuite des opérations d’inventaire et de lutte en mobilisant aussi le réseau associatif
  • Le développement d’outils de communication et de sensibilisation

En quoi ces espèces représentent-elles une menace ?

  • Elles sont la 1ère cause d’érosion de la biodiversité.
  • Elles modifient et uniformisent nos paysages : perte d’identité paysagère des territoires.
  • Elles peuvent perturber certains usages comme la jussie qui peut envahir des lacs entiers, ou se révéler allergènes comme la Berce du Caucase, l’herbe de la pampa, l’ambroisie, le baccharis.

Attention à ne pas confondre espèce invasive et espèce envahissante !

Le terme d’envahissante est une dénomination à réserver aux espèces locales (autochtones) ayant un fort pouvoir de colonisation : croissance et reproduction/multiplication très rapides. Il s’agit par exemple des orties, des ronces, des fougères.

Une espèce invasive quant à elle est une espèce exotique qui devient nuisible à la biodiversité autochtone. On parle aussi d’espèce exotique envahissante.

Comment agir contre les espèces invasives?

Les espèces invasives végétales se propagent rapidement du fait de leur grande production de graines ou à cause de leur multiplication végétative très rapide.

Mieux vaut prévenir que guérir

  • savoir reconnaître les espèces invasives
  • ne pas les planter
  • privilégier les espèces locales ou certaines espèces exotiques peu compétitives

En présence de plantes invasives :

  • couper les tiges avant floraison ou fructification et renouveler si besoin
  • ne les jeter en aucun cas en milieu naturel
  • ne pas les composter : risque trop élevé de bouturage ou de résistance des graines
  • les déposer en déchèterie
  • signaler leur observation sur le territoire

Dans le cadre de l'arrêté ministériel du 14 février 2018, certaines espèces n'ont plus le droit d'être utilisées et doivent donc être obligatoirement retirées des jardins. C'est le cas notamment de la balsamine de l'Himalaya.

CONTACT

Maël LE GUEN

Tél. : 02.96.05.01.63

mael.legu4uen@lannionqr/-trer7gor.+mztcomowvl