Rechercher sur le site

Restons en contact !

Inscription newsletter

inscrivez-vous à la lettre d'information

Alertes SMS

+

Les réseaux sociaux

  • Retrouvez-nous sur Linked-in
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur YouTube
  • Retrouvez-nous sur Facebook

Renseignements

1 rue Monge - CS 10761
22307 LANNION Cedex

02 96 05 09 00

Partager :

-  le 09.10.2020  -

Une nouvelle filière de collecte de meubles et literie usagés

Déchèteries

Dans le cadre de sa politique de valorisation et de réduction des déchets, l’Agglo s’associe à l’éco-organisme « Eco-Mobilier » et met en place une nouvelle filière de collecte de mobilier usagé dans plusieurs des déchèteries du territoire et complète ainsi les dispositifs de réemploi déjà existants.

  • En quoi consiste cette nouvelle filière ?

Les déchèteries du territoire vont être équipées progressivement de nouvelles bennes « Eco-mobilier » dans lesquelles, les habitants pourront déposer des meubles et matelas usagés, pour qu’ils soient recyclés ou  valorisés énergétiquement.

Il s’agit de meubles ou partie de meubles hors d’usage quel que soit le matériau et l’état (cassé, abimé, sales…) ne pouvant être réparés dans une filière de réemploi : chaises, fauteuils, tables, literie, rangement, mobilier de jardin (sont acceptés les meubles démontés à l’état de planche avec montant métalliques, verre, miroirs ou quincailleries.

Ce mobilier sera ensuite recyclé en nouvelles matières premières ou valorisé en énergie.

Exemples :

  • Les meubles en bois : après les avoir broyés, on peut en faire des panneaux de particules qui vont servir à élaborer de nouveaux meubles.
  • Les meubles en plastique : ils sont triés par famille de plastique, broyés puis transformés en granulés que l’on utilise ensuite pour fabriquer des tuyaux par exemple.
  • Les matelas : ils sont démantelés pour en récupérer les matières qui les composent. Avec les mousses issues de ces matelas, on peut fabriquer par exemple des panneaux acoustiques et thermiques pour le secteur du bâtiment, des tatamis de judo ou des tapis de stabulation.
  • Les matériaux rembourrés comme les canapés : ils seront broyés pour servir à fabriquer un combustible utilisable par exemple en cimenterie.
  • Dans quelles déchèteries ?

9 déchèteries seront équipées progressivement d’ici le printemps 2021 :

  • Au 1er octobre 2020 : Minihy-Tréguier et l'Objèterie de Lannion
  • En décembre 2020 : Pleumeur-Bodou et Perros-Guirec
  • En mars 2021 : Louannec, Ploumilliau, Le Vieux-Marché, Plestin-les-Grèves et Pleumeur-Gautier.

Certaines déchèteries du territoire (Plounévez-Moëdec, Ploubezre, Trégastel et Trébeurden) ne seront pas concernées par cette nouvelle filière, par manque de place disponible pour installer ces nouvelles bennes.

A noter qu’à l’Objèterie de Lannion, deux bennes eco-mobilier sont installées : une pour le mobilier bois et une autre pour le mobilier multimatériaux. Sur les autres déchèteries, le mobilier est déposé en mélange dans la même benne.

  • A propos d’Eco-mobilier

Créé en décembre 2011 par 12 distributeurs et 12 fabricants français, Eco-mobilier est l'éco-organisme agréé par les pouvoirs publics pour gérer la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation énergétique de tous les meubles usagés ainsi que pour en favoriser le réemploi. Pour remplir cette mission, l'éco-participation est appliquée à l'achat des meubles neufs depuis le 1er mai 2013. Depuis sa création, Eco-mobilier a collecté près de 3 millions de tonnes de meubles usagés, valorisées à près de 95% et vise à horizon 2023, le zéro déchet pour les meubles. 

  • Une seconde vie aux objets

En conventionnant avec Eco-Mobilier et en donnant une nouvelle vie à ce matériel, nous évitons collectivement de générer des déchets supplémentaires. C’est donc une action concrète et supplémentaire de développement durable, en cohérence avec ce que l'Agglo propose déjà via la recyclerie de l'Objèterie de LannionL'Objèterie et la plateforme de stockage bois, la P’tite Boutique de Buhulien en partenariat avec l’AMISEP et dans toutes les déchèteries du territoire (avec les locaux ‘réemploi’). C’est aussi une action concrète du futur Plan local de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés, qui devrait être adopté par LTC dans les prochains mois.