Rechercher sur le site

Restons en contact !

Inscription newsletter

inscrivez-vous à la lettre d'information

Alertes SMS

+

Les réseaux sociaux

  • Retrouvez-nous sur Linked-in
  • Retrouvez-nous sur Twitter
  • Retrouvez-nous sur YouTube
  • Retrouvez-nous sur Facebook

Renseignements

1 rue Monge - CS 10761
22307 LANNION Cedex

02 96 05 09 00

Partager :

Actualités -  le 26.09.2017  -

Pêche et aquaculture : un coup de pouce aux filières

Économie maritime

Une convention « Pacte maritime » pour les territoires de Lannion-Trégor Communauté et du Pays de Guingamp a été signée hier soir, à Pleudaniel par la Région Bretagne et LTC.

Ce nouveau dispositif financier* vise à accompagner leurs projets structurants dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture. " Cela va permettre de donner un coup d’accélérateur à l’économie maritime ", s’est réjouit Joël Le Jeune, président de LTC. " Le projet a été élaboré avec des professionnels des filières et il bénéficiera à l’ensemble du territoire ".
LTC et le Pays de Guingamp qui avaient choisi de faire une candidature commune, ont en effet été retenus et seront dotés de 2,12M€ (50% de fonds européens et 50% de financement public). Les deux territoires s’engagent donc aujourd’hui pour la période 2014-2020 autour de trois ambitions :

  • développer l'accessibilité aux activités maritimes,
  • améliorer la connaissance et éduquer à la gestion des milieux marins,
  • conforter la pêche et l’aquaculture par le développement de l’économie littoral.

 Basé sur le dialogue lors de sa mise en place, ce nouveau dispositif a pour vocation de " faire émerger une ambition maritime partagée tout en développant les relations et les solidarités entre l'amont et l'aval des territoires, entre les activités économiques et les autres usages, créant ainsi une dynamique commune ", a expliqué Pierre Karleskind, vice-président de la Région Bretagne à la mer et aux infrastructures portuaires. À l’échelle de la Bretagne, la Région soutient huit démarches identiques couvrant 100 % du littoral breton.

 

Pour les professionnels, le caractère collectif nécessaire à toutes prises de décisions dans le cadre du pacte maritime est affirmé : " Si par exemple, on identifie un besoin pour le séchage d’algues, alors on planchera sur l’idée de créer un séchoir collectif. Ou encore, on peut imaginer d’équiper un port avec de nouveaux outils de manutention profitables à tous les pêcheurs ; ailleurs, une étude menée sur la faune dans un endroit donné peut nous être utile, par exemple ", relate des professionnels de filières présents à la signature. " Le consensus devra se faire autour des projets, c’est l’intérêt général qui prime. ". Concrètement, pour travailler sur les projets, la commission se réunira une fois par trimestre. Elle est composée de 12 professionnels et de 11 élus du territoire.

 

*Le dispositif DLAL (Développement Local mené par les Acteurs Locaux), c'est, en Bretagne, une enveloppe de plus de 17M€ : 8,5 M€ extraits du fonds européen FEAMP (Fonds Européens pour les Affaires Maritimes et la Pêche), 8,5 M€ de subvention nationale et de financement public.

Contact :
Lannion-Trégor Communauté, Christelle Bacor, Tél. 02 96 05 80 08